publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > La ville > Comment rendre la Part-Dieu « plus agréable à vivre »
Partager : 
Imprimer

Une mutation en profondeur

Comment rendre la Part-Dieu « plus agréable à vivre »

« Il faut penser Lyon comme une ville de demain plus agréable à vivre » a martelé Gérard Collomb, au cours d’une réunion de concertation qui a fait salle comble à l’Auditorium. Au cœur des débats : la Zone d’Aménagement Concertée (ZAC) Part-Dieu Ouest, un projet censé donner un nouveau souffle au quartier d’affaires.

La Part-Dieu, deuxième quartier tertiaire de France, (loin) après la Défense avec 56 000 emplois, 2500 établissements et 1,15 millions de m² de bureaux, verra sa skyline se redessiner au cours du projet. « La Part-Dieu ne sera pas le blockhaus de demain » a promis le maire de Lyon qui tient à l’esthétisme du paysage urbain.

La gare se métamorphose

Premier équipement promis à une mue en profondeur : la gare. « Son grand point positif est qu’il s’agit d’un lieu de passage » souligne François Decoster, urbaniste de l’agence AUC en charge du réaménagement du quartier. Initialement prévue pour accueillir 35 000 usagers quotidiens, la gare en voit aujourd’hui passer 120 000 et les études en prévoient 220 000 d’ici 2030. Le projet de restructuration consistera à désengorger l’établissement. Au programme, une gare « transparente » et agrandie entourée d’une place Béraudier libérée et d’une place Francfort réaménagée, une entreprise ambitieuse qui s’étalera entre 2017 et 2026.

Les travaux de la première tranche (jusqu’en 2021) auront pour objectif de doubler la surface d’accueil de la gare qui passera de 15 000 m² à 33 000 m², notamment par la libération du hall. Les commerces et différents services qui y sont proposés seront installés dans des galeries latérales, un projet de taille qui demande la démolition de divers immeubles comme les hôtels environnants et le bâtiment de l’horloge. Les travaux ont été lancés le 17 août 2015 avec le démantèlement de l’immeuble B10 sur la place Béraudier. Le réaménagement de la place Francfort ne commencera que dans un second temps.

La gare se dotera également d’un nouvel accès qui s’ouvrira sous le pont ferroviaire de l’avenue Pompidou où les quais seront desservis par un escalier fixe, un escalator et un ascenseur. Une galerie couverte offrira aux piétons une liaison plus sécurisée entre l’est et l’ouest de la gare.

Enfin, pour optimiser le trafic des trains, une douzième voie ferrée, la voie L, sera construite. « Une première étape » à la décongestion de la gare, explique Gérard Collomb qui travaille en parallèle sur une solution à « moyen terme » pour doubler la capacité d’accueil des trains. « La Part-Dieu est le cœur de la mobilité internationale de Lyon », souligne le maire. Le projet qui a ses faveurs prévoit « une gare au même niveau que la gare actuelle et une autre souterraine pour articuler TGV et TER et ainsi, organiser une meilleure desserte locale. » Reste à trouver l’argent nécessaire, le chantier est estimé à quelque 3 milliards d’euros.

Des déplacements repensés

Inspirée de l’architecture américaine des années 70, « orientée vers la circulation automobile » comme le souligne François Decoster, la Part-Dieu doit devenir « un espace public libéré ». « Il faut créer des zones piétonnes et des pistes cyclables pour que les piétons et les cyclistes se réapproprient le quartier », insiste Gérard Collomb. La rue du Docteur Bouchut deviendra ainsi piétonne et traversée de pistes cyclables pour optimiser le passage entre la place Béraudier et la rue Garibaldi.

Du côté routier, le trafic automobile sera supprimé sur le boulevard Vivier Merle en surface face à la place Béraudier. Une place basse sera développée sous cette place où seront installés accès au métro, stations taxis, dépose-minute dans le but de favoriser l’intermodalité. 600 nouvelles places de stationnement automobile y seront aussi créées pour remédier à la « thrombose des parkings », selon Ludovic Boyron, président de la Société publique locale Lyon Part-Dieu, un organisme dépendant du Grand Lyon.

Enfin, au vu du parcours chaotique auquel peut s’apparenter la circulation piétonne dans le quartier, François Decoster rappelle son idée de « sols faciles », visant à mettre au même niveau les rues de la Part-Dieu en supprimant les nombreux murets, escaliers et dalles qui la parsèment. Le projet est censé faciliter les déplacements des personnes à mobilité réduite. Mais « il reste encore beaucoup à faire » reconnait l’urbaniste.

Un quartier multifonctionnel

Le projet d’urbanisation souhaite faire de la Part-Dieu un pôle multifonctionnel où se côtoient bureaux et vie de quartier. 1600 nouveaux logements devraient donc être construits dont 25% de logements sociaux qui seront accueillis en majorité dans le secteur Cuirassiers-Desaix. « Ce seront, pour la plupart, des logements qui se veulent familiaux pour promouvoir la vie de quartier », précise Ludovic Boyron. La création d’une nouvelle crèche ainsi que la relocalisation et l’agrandissement d’une ancienne et la construction d’une extension pour le groupe scolaire Léon-Jouhaux sont également prévus.

« L’un de nos projets est de végétaliser le quartier » expliqué François Decoster. Les « espaces verts morcelés » et disséminés dans les rues seront donc reliés par des couloirs de verdure destinés à créer des « espaces de respiration dans le paysage urbain ». En revanche, les quelques espaces verts encore existants, notamment les jardins de la résidence Desaix et de France 3, sont promis à disparaître sous le béton.

Un centre commercial transformé

Autre dada de l’agence AUC, les « socles actifs », c’est çà dire des pieds d’immeuble habillés de différents commerces pour que les piétons n’aient plus cette impression de parcours à travers des successions de murs aveugles. Une idée qui peine toutefois à se concrétiser. Les dernières constructions – les tours Incity et Silex – n’accueillent toujours pas la moindre boutique.

En revanche, « les transformations du centre commercial vont changer le quartier » promet Ludovic Boyron de la Société publique locale Lyon Part-Dieu. L’épicentre des commerces et services du quartier fréquenté par 34 millions de personnes par an se verra ajouter deux entrées supplémentaires : une face à la bibliothèque à l’angle de la rue Servient et du boulevard Vivier Merle et une autre sur la rue du Docteur Bouchut, ne faisant plus d’elle un arrière de bâtiment mais une véritable façade.

Le toit-terrasse sera réaménagé et accessible par un escalier monumental. Jusque-là, dédié au stationnement, il deviendra une place de 3 hectares où prendront place un complexe cinéma, ainsi que des restaurants « nouvelle génération » et des espaces de détente.

En réponse aux inquiétudes des commerçants du quartier quant à une éventuelle extension des ouvertures dominicales prévue par la loi Macron, Gérard Collomb assure que « le centre commercial sera fermé le dimanche dans le but d’irriguer le reste du quartier et d’encourager un commerce dynamique ».

La Part-Dieu s’élève dans les airs

Enfin, plusieurs tours dont Silex 1, Silex 2, Two Lyon et Sky 56 devront à terme compléter la skyline lyonnaise. « Leur but est de créer de l’intensité plutôt que de l’extension infinie » a expliqué le président de la Métropole qui souhaite ainsi « créer de l’emploi ». Plus de 500 000 m² de bureaux supplémentaires seront donc construits d’ici la fin du programme.

Photo : © Michael Augustin

Publié le : dimanche 11 octobre 2015, par Alizée Carmona

Réagir : 

 


1 commentaire pour cet article


  • Comment rendre la Part-Dieu « plus agréable à vivre » 7 février 2016 à15:42, par PAUL Gabriel

    Gare Part-Dieu

    Deux idées pour améliorer la surcharge de la Gare Part Dieu.
    Les deux passent par le tram T3.

    Premièrement, prolongement de T3 à gare Saint Exupéry, qui permettrait de basculer une partie du trafic de la gare Part-dieu sur la Gare de Saint Exupéry.

    Avantage :
    La SNCF, doit, afin de répondre à l’augmentation de trafic à Part-Dieu, créer une 12ème voie à quai « voie L ».
    Il serait certainement moins onéreux pour elle de créer une 4ème voie à quai à St Ex et de participer au rachat de Rhônexpress par le SYTRAL.

    Si le tram T3 remplacer Rhônexpress cela n’interdirait pas une correspondance en 45 à 60 minutes entre la gare de St Ex et Part-Dieu. (Arrivé St Ex par TGV correspondance TER à Part Dieu, ou sens inverse)

    Deuxièmement, prolongement de T3 jusqu’à la place des Cordeliers en suivant le Cours Lafayette et le Pont Lafayette.
    Ce prolongement de 1,8 km avec un premier arrêt au niveau du 183 Cours Lafayette (actuellement arrêt de C3) après avoir emprunté les voies du tram T1.
    Second arrêt au niveau des halles, de la nouvelle tour Incity (N°114)
    Troisième arrêt avant d’atteindre le quai
    Terminus place des Cordeliers en correspondance avec le métro A

    Avantage :
    Les personnes qui arrivent à l’est de la gare par tram T3, T4 et autres, mais qui ne désire pas prendre le train c’est à dire se rendre à l’ouest pour accéder au tram T1, au métro B, au centre commercial n’aurait plus à traverser la gare.
    En poursuivant leur parcourent par le tram T3 elles descendraient à l’arrêt suivant au niveau du 183 Cours Lafayette pour accéder à T1, au métro, etc.…

    Actuellement pour traverser la gare à pied jusqu’à T1 ou métro A, c’est 400mètres et 8 à 10minutes de marche selon l’encombrement dans la gare.
    De l’arrêt de C3 au 183 cours Lafayette à pied pour les mêmes destinations, c’est 250 mètres et 4 minutes de marche.
    Voila comment éviter la traversée de la gare par plusieurs dizaines de milliers de piétons.

    La liaison part tram entre Part-Dieu et Presqu’ile permettrait des flux importants.

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Travaux de 2017 à 2019

Perrache : rénovation à minima du pôle d'échanges

Dans un contexte de restriction budgétaire, le projet de rénovation de la gare de Perrache et du centre (...)
La suite
Quartier Part-Dieu

Garibaldi : la deuxième phase est lancée

Le réaménagement, déjà réalisé entre les rues Vauban et Bouchut, sera poussé, d'ici fin 2017, jusqu'à la rue (...)
La suite
Rhône

Un livre invite à la découverte de Villeurbanne

Le livre « Villeurbanne à la page » est l'œuvre de Bernard Jadot (texte) et Laurence Fischer (photos), deux (...)
La suite
Guide

Découverte insolite de Lyon

De nombreuses découvertes insolites sont répertoriées dans un nouveau guide, rédigé par deux journalistes (...)
La suite
Le compte à rebours a commencé

Part-Dieu : B10 doit disparaitre

Sa démolition est désormais sur les rails pour libérer le parvis de la gare de toute construction et de l'ouvrir (...)
La suite
Rhône-Alpes

TER : 40 nouvelles rames pour offrir plus de places

La Région Rhône-Alpes vient de recevoir la première rame à deux étages nouvelle génération. Elle offre 20% de places en (...)
La suite
Anniversaire

Saint-Exypéry : la gare TGV a 20 ans et quelques projets

Mise en service le 3 juillet 1994, c'est avec quelques mois de retard que la gare de Lyon Saint-Exupéry TGV (son (...)
La suite