publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > Ecologie > Les voitures électriques à la conquête de Lyon
Partager : 
Imprimer

Bluecar, Renault, Citroën...

Les voitures électriques à la conquête de Lyon

C’est désormais officiel : la Bluecar de Bolloré débarquera à Lyon. Le service de location de voitures électriques, déployé depuis décembre 2011 à Paris, sera proposé aux Lyonnais au plus tard à la fin de cette année. Mais de nombreuses voitures électriques roulent déjà sur les routes de l’agglomération. Si elles n’ont pas encore séduit les particuliers, plusieurs entreprises et collectivités disposent déjà de leur (petite) flotte. Pour le plus grand bien des utilisateurs et de l’air urbain.

« Les facteurs sont ravis. Ils ne veulent pas revenir en arrière », clame Pierre Guillon, directeur départemental du déplacement à la Poste. L’entreprise publique, qui possède également des quadéos et vélos électriques, a commandé 10 000 Renault Kangoo Z.E, ce qui constituera la plus grosse flotte en France. Ces utilitaires électriques de 3m3 seront livrés progressivement jusqu’en 2015. Dans le Rhône, une quarantaine de véhicules sont d’ores et déjà en service, 36 autres arriveront cette année. D’ici fin 2013, 11 de ses 18 sites rhodaniens seront équipés.

Outre les utilisateurs, qui apprécient le silence et la facilité de conduite en l’absence de boîte de vitesses, « les habitants sont également ravis de voir circuler des véhicules propres », précise Pierre Guillon. Selon ses calculs, la flotte actuelle a permis d’économiser une centaine de tonnes de CO2 par an dans le département. Même au niveau coût l’entreprise s’y retrouve. « En deux ans le surcoût à l’achat est amorti, malgré la location de la batterie », analyse le directeur.

Même son de cloche chez ErDF. La filiale d’EDF en charge du réseau électrique avait déjà expérimenté une première flotte de Peugeot 106 et Citroën Berlingo dans les années 1995 à 2000. Si l’accueil des agents étaient déjà « plutôt favorable », selon Bruno Guerpillon, chargé de mission véhicules électriques, il y avait alors encore un problème d’autonomie, très variable en fonction des conditions climatiques.

Un problème désormais résolu. « La donne a complètement changé », affirme Bruno Guerpillon, dont l’entreprise a commandé 2500 utilitaires électriques, livrables dans les 3 ans à venir. Les premiers ont été reçus en juillet dernier. 23 supplémentaires doivent arriver cette année. En 2015, l’agence lyonnaise disposera d’une flotté de 150 véhicules, utilisés notamment par les agents de maintenance. « On n’a jamais eu le moindre souci », souligne le chargé de mission, qui veille toutefois à ce que les tournées ne dépassent pas 80 km, alors que le constructeur annonce une autonomie de 150 km.

Même l’hiver, les batteries tiennent. « A l’agence de Grenoble, les véhicules sont allés dans les massifs des alentours, jusque dans le Vercors, sans aucun souci d’autonomie », rapporte Bruno Guerpillon. D’autant plus qu’il est possible de les préchauffer alors qu’ils sont encore branchés sur le secteur.

Conduite apaisée

Pas de problème de vitesse non plus, les véhicules atteignant 120 km/h en pointe. Largement suffisant en ville, où la vitesse moyenne ne dépasse pas les 20 km/h. « Les voitures permettent une conduite très apaisée », souligne Bruno Guerpillon. Il dit n’avoir noté « aucune difficulté de prise en main » chez les conducteurs qui apprécient le confort de conduite. « Le frein moteur est très puissant. On peut s’arrêter au feu rouge quasiment sans freiner. »

Face à ces résultats probants, les collectivités s’y mettent aussi. La Région dispose d’une voiture électrique, la Ville de Villeurbanne en a deux et Lyon attend ses dix premières Renault Zoé en mars. Le Grand Lyon, qui expérimente depuis la rentrée une flotte de huit Citroën C Zéro, a également passé une commandé de 18 Zoé.

« Les voitures électriques sont les plus demandées par les agents », note Gilles Vesco, vice-président en charge des nouvelles mobilités urbaines. Ce projet pilote a été monté avec la Compagnie nationale du Rhône (CNR) qui approvisionne les voitures en « électricité verte », issue des barrages hydrauliques, parc d’éoliennes et panneaux photovoltaïques. Difficulté : « ces sources produisent de l’électricité par intermittence », explique Gilles Vesco, notamment l’éolien et le solaire, dépendant des conditions climatiques. « Notre projet permet de piloter les recharges à distance », détaille le vice-président du Grand Lyon. De cette façon, les voitures sont approvisionnées en électricité au moment où les sources renouvelables en produisent.

La Bluecar remplace Car2Go

C’est dans ce contexte que l’industriel Vincent Bolloré annonce sa volonté de proposer à Lyon son service de location de voitures électriques Bluecar. 130 voitures et 250 bornes seront déployées à la fin de l’année. « Des béta testeurs pourront essayer le service à partir d’octobre », annonce Gilles Vesco. Comme à Paris, plusieurs abonnements seront proposés : à la journée, au mois et à l’année, le tarif à l’utilisation étant dégressif en fonction de la durée de l’abonnement. Les anciens abonnés Car2Go et les utilisateurs de Vélo’v bénéficieront d’ailleurs de conditions avantagées.

Les voitures peuvent être réservées jusqu’à une demi-heure avant l’utilisation et la place de restitution 90 minutes avant le retour. Contrairement à Paris, il est d’ailleurs prévu que l’utilisateur puisse interrompre sa course jusqu’à deux heures (un tarif réduit s’applique alors). Une deuxième phase est d’ores et déjà annoncée pour 2014, avec une extension du service à Villeurbanne. 250 voitures seront alors en service, ainsi que 600 bornes réparties en 120 stations.

Ces bornes de recharge sont d’ailleurs également à la disposition de particuliers, propriétaires d’une voiture électrique. Ceux-ci, à moins de disposer d’une prise à domicile ou au travail, n’ont actuellement d’autre choix que de recharger leur véhicule dans l’un des parkings de Lyon Parc Auto (LPA). La société semi-publique a installé 74 prises dans ses 25 parkings souterrains. Si le stationnement y est payant, le plein électrique est gratuit.

Par ailleurs, Vincent Bolloré annonce la création de 50 emplois au sein du centre de maintenance et d’une agence commerciale. Reste à trouver un nom à ce service, car Autolib, qui désigne l’offre à Paris, est à Lyon utilisé par LPA.

Photo : © Michael Augustin

Publié le : samedi 2 mars 2013, par Michael Augustin

Réagir : 

 


1 commentaire pour cet article


  • Les voitures électriques à la conquête de Lyon 23 mars 2013 à23:46, par Didier

    Bravo à la ville de Lyon !

    Un jour les défenseurs du diesel devront répondre de leurs actes, l’amiante était une blague en comparaison du problème sanitaire posé par le diesel notamment en ville et plus généralement les véhicules thermiques. Et il ne sera plus possible de clamer l’ignorance car les chiffres de l’OMS sont accablants, et les gaz d’échappement des diesels sont à présent clairement classés comme cancérigène.

    Alors vive les véhicules zéro émission, qui sont en plus zéro bruit ce qui en ville est là encore un progrès significatif !

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Plan Oxygène

Le Grand Lyon s'attaque timidement à la pollution

Moins de camions, plus de communication, voilà ce à quoi se résume le plan de la Métropole pour réduire la pollution de (...)
La suite
Tassin la Demi-Lune

Eco-rénovation : diviser sa facture d'énergie par trois

Diviser par trois les coûts énergétiques, voila l'objectif de l'éco-rénovation menée dans la résidence Les (...)
La suite
Place de la République

Une grève de la faim pour sauver des singes de la vivisection

Depuis 16 jours, Lily observe une grève de la faim. Par ce jeûne, elle espère obtenir la fermeture d'un centre de (...)
La suite
Dengue et chikungunya

Comment combattre le moustique tigre

Le moustique tigre a atteint Rhône-Alpes en 2009. Particulièrement dangereux, il peut transmettre la dengue et le (...)
La suite
Allergies

Ambroisie : un site internet pour signaler la plante

Pour combattre l'ambroisie, la région a lancé une plateforme permettant de signaler la présence de cette (...)
La suite
Les cyclistes finissent le travail

Une association dénonce des pistes cyclables impraticables

Les pistes cyclables, pourtant très récentes, le long du tramway T4 et de la rue Garibaldi, sont difficilement (...)
La suite
La pollution provoque 1 maladie sur 3

L'air reste mauvais en Rhône-Alpes, la France sanctionnée ?

Avec 83 jours d'alerte à la pollution, dont 70 jours dus au dépassement des normes européennes, l'année 2013 (...)
La suite