publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > Culture > Lumière sur Yoko Ono
Partager : 
Imprimer

Exposition

Lumière sur Yoko Ono

Le musée d’art contemporain (macLyon) de Lyon accueille très prochainement l’une des expositions les plus attendues de l’année. Du 9 mars au 10 juillet 2016, l’artiste japonaise Yoko Ono investira les trois étages du musée pour une rétrospective inédite en France. Avec plus de cent œuvres présentées, Yoko Ono Lumière de L’aube revient sur la création artistique de Yoko Ono, depuis ses prémisses, en 1952, à nos jours.

Yoko Ono, qui vient de fêter ses 83 printemps, ne s’est jamais vu consacrer de rétrospective en France. Pourtant, elle est aujourd’hui une figure incontournable de la scène artistique contemporaine. « Son image de star a sans doute été un frein à la reconnaissance de son travail artistique », analyse Thierry Raspail, directeur du macLyon et co-commissaire de l’exposition aux côtés de Jon Hendricks. C’est donc à l’ensemble de ce travail que le musée souhaite rendre hommage.

Une œuvre participative

« C’est une exposition à voir, à entendre et surtout, à expérimenter », se félicite Thierry Raspail. Le macLyon consacrera donc ses trois étages à l’artiste japonaise, dont l’œuvre est protéiforme : performances, peintures, installations, musique, films etc. : l’artiste sollicite tous les supports possibles.

L’œuvre de Yoko Ono débute véritablement dans les années 1960. Elle commence par écrire des instructions données à ses spectateurs : « découpez un bout de peinture », « creusez un trou dans votre jardin »…, et ce sera là le fil conducteur de toute sa création. Elle s’inscrit ainsi dans les codes de l’art conceptuel, un mouvement qui « ne s’attache pas aux formes ni aux matériaux, mais aux idées et au sens » selon la définition du critique d’art Tony Godfrey.

Pour Yoko Ono le but est de faire du spectateur une partie intégrante de l’exposition. Au macLyon, plusieurs chefs cuisiniers vont ainsi jeter de la soupe sur une toile. Une œuvre inspirée de l’instruction Kitchen Piece, imaginée en 1960 où elle avait justement invité ses fans à jeter les restes de leurs repas sur une toile.

Une exposition inédite

Cette première rétrospective française de l’artiste offrira de nombreuses exclusivités. Une création originale Lumière, spécialement conçue pour Lyon, invitera le visiteur à faire l’« expérience de la lumière » en pénétrant dans une pièce entièrement blanche, tout en étant intégralement recouvert d’un large sac de toile noire. Yoko Ono fait également appel à plusieurs artistes de la Biennale de Lyon 2015 pour son Water Event. Ceux-ci sont invités à proposer un récipient, de leur choix, ce qui constituera la première moitié de l’œuvre, Yoko Ono se chargeant de la compléter avec de l’eau.

Partout en ville

L’exposition se prolonge hors les murs puisque six œuvres investiront l’espace public, sur des panneaux publicitaires, au verso des tickets horodateurs, sur des abris tramway, sur les billets d’entrée au musée... Celles-ci sont inspirées de Word Paintings, une œuvre dans laquelle l’artiste propose différents mots destinés à être représentés sur des supports publicitaires. Pour la ville de Lyon, l’artiste a choisi : Touch, Dream, Hug, Kiss, Remember et Awakening, qui seront retranscrits à plusieurs endroits de la ville. Une façon de permettre à tout Lyonnais d’avoir accès à son œuvre, au détour d’une rue, sur un ticket de parking ou encore dans un bar. Car l’accessibilité à l’art et la participation du public sont des éléments essentiels de l’œuvre de l’artiste japonaise, qui souhaite, avec cette exposition, parler au plus grand nombre.

Yoko Ono Lumière de L’aube est à découvrir dès le 9 mars, au musée d’art contemporain de Lyon, ou peut-être en bas de chez vous.

Photo : macLyon

Publié le : vendredi 19 février 2016, par Oula Zaroual

Réagir : 

 


Commenter :


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Art contemporain

Découverte et redécouverte à l'IAC

« Collection 15' » et « Demain dans la bataille pense à moi » sont présentés simultanément dans les 12 espaces de (...)
La suite
Musée des Confluences

Une exposition crée le lien entre arts plastiques et machines

Plus de 170 pièces, du XVIIIe siècle à nos jours, issues de 44 musées en Europe sont ici réunies pour la première fois (...)
La suite
Une mise en scène à faire fuir les jeunes

Faust à l'Opéra de Lyon : « Madame, on préfère le théâtre »

Florence Leray, journaliste mais également enseignante en philosophie a emmené ses élèves à l'Opéra. Le résultat de (...)
La suite
Clôture du Festival Lumière

Martin Scorsese : « Il faut se battre pour le cinéma ! »

Le festival Lumière s'est conclu dimanche sur un dernier hommage au lauréat, Martin Scorsese. De nombreuses (...)
La suite
Martin Scorsese récompensé

Prix Lumière 2015 : le sacre d'un passionné

« Tu as inventé les journées de 36 heures et les heures de 90 minutes. » C'est ainsi que Bertrand Tavernier a (...)
La suite
Festival Lumière

Une 7ème édition pour rendre hommage au 7ème art

Avec 328 séances, 68 lieux de projection et Martin Scorsese pour le Prix Lumière, la 7ème édition du festival (...)
La suite
La vie moderne

Une Biennale « moderne » pour comprendre le monde

« J'espère que les œuvres vont susciter des questions chez les visiteurs », clame Thierry Raspail, directeur (...)
La suite