publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > La ville > Part-Dieu 2020 : le verre remplace le vert
Partager : 
Imprimer

Les bétonneuses ne chômeront pas

Part-Dieu 2020 : le verre remplace le vert

Un spectacle son et lumière. La maquette, qui doit figurer ce que pourrait être le quartier de la Part-Dieu en 2030, en jette. Éclairée façon dancefloor d’un jeu sur Playstation, elle est inondée par vagues successives de lumières bleue, rouge, jaune. Des petites croix animées symbolisent les piétons, les carrés représentent les voitures et les rectangles les transports en commun. Le tout sur fond de musique électronique. Un tableau de bord tactile permet de mettre en lumière telle ou telle composante : bureaux, hôtels, logements... Et au milieux poussent des blocs en plexiglas, tels des champignons lumineux. Beaucoup de champignons.

Tout un aréopage de champignons lumineux ceinture la tour Suisse, dont le plus haut culmine à plus de 200 m. Plus haut que la future tour Incity. Un autre pousse à côté de la tour EDF, 107 m de haut celui-là. Puis devant la gare. Derrière aussi. Partout ou presque où il y a encore un peu de verdure au sein de ce deuxième centre d’affaires de France (après la Défense), pousseront demain des champignons en plexiglas. Il s’agit d’ajouter 650 000 m² de bureaux aux 880 000 m² actuels, de construire 2 « gros porteurs » hôteliers avec 250 à 300 chambres chacun et même de créer 1000 à 1500 logements en plus. Il y en a aujourd’hui 3000.

Et tant pis, si la nature fout le camp. Il n’y aura guère plus que la future rue Garibaldi nord, l’« avenue lyonnaise de référence », où on pourra encore voir des arbres en liberté. En échange, il y aura des parasols sur le centre commercial, des boutiques en rez-de-chaussée des immeubles et une serre tempérée au pied d’un de ces champignons lumineux. « Des espaces publics où les gens seront bien », promet François Decoster de l’agence d’urbanisme AUC, qui a imaginé le projet.

Il évoque les « sols faciles » et les « socles actifs », des concepts aussi fumeux que les tours sont cristallines. On comprend tout de même que la gare doit être « agrandie dans la longueur et la largeur », pour pallier la congestion actuelle. Sur les dessins elle ressemble alors plus à une vaste promenade couverte. A l’est de la gare, sur la place de Francfort (l’actuelle gare routière et dépose-minute) un équipement culturel verra le jour. Puis, au croisement Villette/Pompidou un autre champignon. Et encore un à la place du petit hôtel Ibis sur Vivier-Merle.

S’il est difficile de pleurer la disparition ci et là de quelques fleurons de l’architecture seventies, la plupart des horreurs qui peuplent la Part-Dieu ont la peau dure. Le Britannia, les tours de la rue Garibaldi et les barres d’habitation seront conservés. « Ce sont de belles architectures », s’enthousiasme François Decoster. C’est donc pour ça...

Tout cela n’est heureusement pas pour tout de suite. « Ça se fera sur 20, 25 ans », précise Gérard Collomb. Le plus concret sera encore l’ouverture d’une maison du projet, installée au 192 rue Garibaldi au sein de l’ancienne agence de la Banque de Savoie. Elle ouvrira ses portes en juin et accueillera la maquette high-tech.

Photo : © Ugo Moret

Publié le : vendredi 18 mars 2011, par Tony Truand

Réagir : 

 


4 commentaires pour cet article


  • qui a fait la maquette ?

  • Part-Dieu 2020 : le verre remplace le vert 3 avril 2011 à19:56, par jm

    J’ai bien rigolé en lisant ce qui semble être votre conception de "la nature" (notamment des "arbres en liberté" rue Garibaldi : mais si, les troupeaux sauvages..), qui disparaitrait de ce quartier du fait de ce plan d’aménagement.

    Sérieusement, si vous voyez de "la nature" en péril à la Part-Dieu c’est vraiment très drôle !
    Ne vous inquiétez pas : si c’est juste ça il sera très simple d’ajouter une centaine d’ "arbres en liberté" pour vous rassurer..

  • Part-Dieu 2020 : le verre remplace le vert 17 mai 2011 à22:42, par AAlain

    C’est une aberration.
    L’immobilier de bureau est en pleine crise,
    Le quartier de la Défense à Paris ne sait plus que faire de ces millier de m2 vide, et on veut nous faire croire que la solution c’est de construire encore plus !

    Enfin bon, tout cette folie constructive permet d’aller encore plus vite dans le mur.

  • Part-Dieu 2020 : le verre remplace le vert 27 janvier 2012 à09:23, par youri

    A la limite ok pour le Britania et encore... mais pour les "barres" d’habitation vous n’avez rien compris. Le coeur Part-Dieu par exemple est un ensemble dans lequel il fait bon vivre et qui trouve sa place dans la ville (même si il serait temps de retravailler sa liaison aux rues principales).

    Celà dit si vous préférez habiter dans un bouiboui puant historico débile que l’on aime temps protéger dans nos ville mais dans lesquels on vit si mal, libre à vous.

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Travaux de 2017 à 2019

Perrache : rénovation à minima du pôle d'échanges

Dans un contexte de restriction budgétaire, le projet de rénovation de la gare de Perrache et du centre (...)
La suite
Quartier Part-Dieu

Garibaldi : la deuxième phase est lancée

Le réaménagement, déjà réalisé entre les rues Vauban et Bouchut, sera poussé, d'ici fin 2017, jusqu'à la rue (...)
La suite
Rhône

Un livre invite à la découverte de Villeurbanne

Le livre « Villeurbanne à la page » est l'œuvre de Bernard Jadot (texte) et Laurence Fischer (photos), deux (...)
La suite
Une mutation en profondeur

Comment rendre la Part-Dieu « plus agréable à vivre »

« Il faut penser Lyon comme une ville de demain plus agréable à vivre » a martelé Gérard Collomb, au cours d'une (...)
La suite
Guide

Découverte insolite de Lyon

De nombreuses découvertes insolites sont répertoriées dans un nouveau guide, rédigé par deux journalistes (...)
La suite
Le compte à rebours a commencé

Part-Dieu : B10 doit disparaitre

Sa démolition est désormais sur les rails pour libérer le parvis de la gare de toute construction et de l'ouvrir (...)
La suite
Rhône-Alpes

TER : 40 nouvelles rames pour offrir plus de places

La Région Rhône-Alpes vient de recevoir la première rame à deux étages nouvelle génération. Elle offre 20% de places en (...)
La suite