publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > Ecologie > Une marche à la Gandhi en route vers la capitale
Partager : 
Imprimer

Solidarité avec les paysans indiens

Une marche à la Gandhi en route vers la capitale

« C’est une forme de génocide libéral », s’indigne Louis Campana, président de l’association Shanti. Sa caravane « pour le droit à la terre et pour l’agriculture paysanne » s’arrêtait dimanche à Villeurbanne. L’occasion de parler du mouvement sans-terre indien.

Inde, 2 octobre 2007. Avec la longue marche pacifique, des milliers de paysans sans-terre syndiqués au sein d’Ekta Parishad prennent la route afin de demander le droit à la terre à la forêt et à l’eau. Ils utilisent les principes de non violence hérités de Gandhi. « Depuis une vingtaine d’années, les multinationales les ont chassé de leur terre », raconte Joseph Campana de l’association Shanti. « Leur gouvernement préfère abreuver les voitures que nourrir les paysans. »

« De moins en moins d’humus en France »

Avec les images fortes des films La marche des gueux et Sarvodaya, vers une économie non-violente, l’association Shanti sensibilise sur les problèmes de la terre grâce à l’action non-violente. Dans l’assemblée, les participants ne tardent pas à réagir. « En France, une société comme celle de Vincent Bolloré a acheté 40 000 hectares au Cameroun afin de cultiver des palmiers à huile pour des biocarburants », s’indigne un membre de la confédération paysanne. « On ne va pas prendre de l’éthanol pour se nourrir », s’indigne Rose. « Quand on voit en plus que l’économie se casse la figure ».

Pour rester solidaire avec la pensée de Gandhi demandant de vivre simplement, l’association Shanti prévoit de développer un village Gandhi dans l’hexagone. « Une sorte de mini-ville où 500 à 600 personnes de tous les secteurs, agricoles, artisanaux, de l’éducation seront représentées », explique Joseph Campana. Avec le développement des énergies solaires, ou éoliennes, il sera assez avant-gardiste. « Nous ne sommes pas contre la science et le progrès, à partir du moment où ils respectent l’être humain. On voit dans les métros Parisiens et Lyonnais que les gens ne communiquent plus. » Pour l’instant, l’acquisition de terres se heurte toutefois au labyrinthe juridique des Sociétés d’aménagement foncier et d’établissement rural.

En attendant, la caravane se prépare pour la Marche Gandhi du 21 septembre au 17 octobre prochain entre le Croisic et Paris, au même moment que la marche d’Ekta Parichad en Inde. Pierre Rhabi et son association Colibri, Stéphane Hessel et José Bové devraient les rejoindre dans la capitale.

Photo : © Bruno Poncet

Publié le : lundi 16 juillet 2012, par Bruno Poncet

Réagir : 

 


1 commentaire pour cet article


modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Plan Oxygène

Le Grand Lyon s'attaque timidement à la pollution

Moins de camions, plus de communication, voilà ce à quoi se résume le plan de la Métropole pour réduire la pollution de (...)
La suite
Tassin la Demi-Lune

Eco-rénovation : diviser sa facture d'énergie par trois

Diviser par trois les coûts énergétiques, voila l'objectif de l'éco-rénovation menée dans la résidence Les (...)
La suite
Place de la République

Une grève de la faim pour sauver des singes de la vivisection

Depuis 16 jours, Lily observe une grève de la faim. Par ce jeûne, elle espère obtenir la fermeture d'un centre de (...)
La suite
Dengue et chikungunya

Comment combattre le moustique tigre

Le moustique tigre a atteint Rhône-Alpes en 2009. Particulièrement dangereux, il peut transmettre la dengue et le (...)
La suite
Allergies

Ambroisie : un site internet pour signaler la plante

Pour combattre l'ambroisie, la région a lancé une plateforme permettant de signaler la présence de cette (...)
La suite
Les cyclistes finissent le travail

Une association dénonce des pistes cyclables impraticables

Les pistes cyclables, pourtant très récentes, le long du tramway T4 et de la rue Garibaldi, sont difficilement (...)
La suite
La pollution provoque 1 maladie sur 3

L'air reste mauvais en Rhône-Alpes, la France sanctionnée ?

Avec 83 jours d'alerte à la pollution, dont 70 jours dus au dépassement des normes européennes, l'année 2013 (...)
La suite