publicité fleche bas
actualite
Retrouvez
Lyon Info sur :
logo-facebook logo-twitter rss
Accueil > Carrière > Les étudiants kiné veulent être mieux reconnus
Partager : 
Imprimer

La valeur de leur diplôme en question

Les étudiants kiné veulent être mieux reconnus

Les étudiants de l’Institut de Formation en Masso-Kinésithérapie de l’université Lyon 1 se sont mobilisés mercredi pour réclamer une meilleure reconnaissance de leur diplôme. Un rassemblement et des séances de massage gratuites ont été organisés à Grange Blanche pour sensibiliser passants et étudiants à leur situation.

Le diplôme des kinés est actuellement reconnu à bac +2, alors que la plupart des élèves font 4 ans d’étude. « Une première année de médecine et 3 ans de spécialisation », explique Jessica, 22 ans, en deuxième année de kinésithérapie. Par conséquent, les étudiants veulent obtenir une revalorisation de leur cursus au niveau Master. Une revendication qui intervient alors que le gouvernement doit décider des modalités d’intégration de leurs études dans le processus de Bologne, qui vise à harmoniser les diplômes européens.

Pour se faire entendre, les élèves ont proposé dans leur gymnase des séances de massages gratuites. Un questionnaire a été distribués aux passants massés pour vérifier leurs connaissances sur la formation et le métier de kiné. Sur la place d’Arsonval, les étudiants ont vendu des gâteaux et organisé un freezing, restant immobiles de 12h30 à 13h.

Solidaires, direction, professeurs et professionnels comptent sur les élèves pour faire évoluer les choses, car « le gouvernement écoute les étudiants, pas les professionnels », glisse Hélène Parmentier, la directrice de l’institut.

Photos : © Nora Bariguian.

Publié le : vendredi 15 avril 2011, par Nora Bariguian

Réagir : 

Galerie photos (4 photos). Cliquez sur une image pour ouvrir le diaporama.



4 commentaires pour cet article


  • Les étudiants kiné veulent être mieux reconnus 28 août 2012 à12:45, par Sanga

    Une très bonne initiative de leur part ! Il est vrai que c’est l’ensemble des étudiants qui devraient se mobiliser pour aider leur branche à être mieux reconnue...

    Et même s’ils profitent d’un système de climatisation efficace dans leur école, ce n’est pas un climatiseur qui va changer quelque chose à leur situation, tout ça pour dire que si on ne descend pas dans la rue de nos jours on a aucune chance de réussir à se faire entendre...
  • Les étudiants kiné veulent être mieux reconnus 13 novembre 2012 à21:40, par Loris

    C’est une genre de requête qui est tout à fait légitime, en effet ces étudiants travaillent dur et il est important que ce genre d’étudiants aient leur mot à dire.

    Kiné en piscine, c’est pas improbable !
  • Les étudiants kiné veulent être mieux reconnus 21 novembre 2012 à15:38, par Marie

    On est 2012 et il faut dire que bien malheureusement les étudiants ont perdus de leur fougue (je ne parle pas des kinés, mais de manière générale). C’est bien que ce genre d’initiatives se mette en place.

  • Kiné n’est pas un métier facile, oui il faut le mettre en avant et montrer que tous ces jeunes font ça par passion.

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Préfecture du Rhône

Expo photos : l'artisanat montre sa diversité

Ils sont maçon, boulanger, fleuriste... 40 artisans sont passés devant l'objectif du photographe Jean-Pierre Maio (...)
La suite
Ecole Peyrefitte

Wedding planner : apprendre à organiser le plus beau jour

A partir d'octobre, l'école d'esthétique lyonnaise Peyrefitte propose une nouvelle formation, préparant (...)
La suite
Sur les grilles de la préfecture

Exposition : l'armée s'affiche au féminin

Elles sont parachutiste, conductrice de chien, navigatrice, mécanicienne ou pilote. Les portraits de 23 femmes (...)
La suite
Distribution d'électricité

ERDF recrute malgré la crise

307 embauches sont prévues cette année en Rhône-Alpes et Bourgogne auxquelles s'ajoutent 150 contrats (...)
La suite
Nathalie Chaize

La mode pour redonner confiance et trouver un emploi

L'initiative est originale. Elle associe atelier de couture, coaching en image et garde-robe de créateur, au (...)
La suite
Objectif 800 000 apprentis

Fillon à Lyon pour combattre le chômage par l'apprentissage

« Les chiffres du chômage ne sont pas bons », a reconnu le Premier ministre. Un doux euphémisme.
La suite
Les formations dans la ligne de mire

La Région adopte une charte : des droits pour les stagiaires

Les Conseillers Régionaux ont voté en faveur de la Charte des Stages proposée par Philippe Meirieu, Vice-Président de (...)
La suite